Katet signifie littéralement : « un tout fait de plusieurs ».

Chaque membre d'un katet est comme la pièce d'un puzzle, indispensable et mystérieux. Chaque katet n'est lui-même que le fragment d'une composition plus vaste.



LA KATET COMPAGNIE organise des rencontres entre artistes-interprètes, sur le plateau. C'est à partir de ce désir concret d'émulation des êtres et des pratiques que s'imagine le commun.

LA KATET COMPAGNIE propose des études pour supports variés, sur un mode d'échange artistique horizontal, vertical, diagonal et surtout transversal. La question de l'interprète est toujours mise au centre.

LA KATET COMPAGNIE s'invente, singulière et plurielle, fabrique de théâtre, de danse, de cinéma, de musique.



La KATET COMPAGNIE est partenaire de RAMDAM, UN CENTRE D'ART

katet.compagnie[ at ]gmail.com

KUTABUK - La Colère De Yama
Il y a une espèce de mélancolie que les arabes ont appelée Kutabuk, du nom d'un animal qui court toujours de côté et d'autre sur la surface de l'eau, ceux qui en sont attaqués sont sans cesse errants et vagabonds. Denis Diderot, L'Encyclopédie.

Ce spectacle est une proposition de paysage vivant.

Le tissu agit comme une toile de cinéma sur laquelle le spectateur projette des formes qu’il invente ou qu’il reconnaît. Grâce à la matière et les lumières subtiles, les ombres, les plis, les replis et froissements du tissu offrent au regard plusieurs interprétations d’une même forme : tantôt la matière paraît liquide, tantôt solide, tantôt froissée comme du papier, tantôt lourde comme l’étoffe d’un tableau de la Renaissance.

Durant toute la performance, l’interprète est dissimulée sous ce vaste tissu, faisant vibrer de vie la matière. Elle se transforme et fait émerger des figures concrètes, identifiables, qui se dégonflent et retournent vers une matière minérale et abstraite. Les animaux, les vagues, les montagnes, succèdent aux reines, aux pleureuses, aux géants. L’imaginaire avale tout. Il déborde, engloutit et excède les formes apparues seulement pour un court instant.

Peu à peu, prennent place de lents déchirements géologiques sous lesquels se déplace, tel un mirage, l’interprète... jusqu’à son ultime disparition.

Alors, sa voix furieuse, inéluctable, surgit des antres de la terre...

DISTRIBUTION
Conception, chorégraphie et interprétation : Agnès Potie
Chorégraphie et musique : David Mambouch
Création lumières : Johanna Moaligou
Photos : Hervé Deroo

SOUTIENS
La Fabrique Dervallière Nantes
Compagnie Maguy Marin
CRD de La Roche Sur Yon
La Fonderie au Mans


NUAJ LIVE TRIBUTE
DEUX INTERPRÈTES, UN COUP DE FOUDRE. L'UN FÉMININ, L'AUTRE MASCULIN. ELLE, IMMOBILE. LUI, EN MOUVEMENT PERPÉTUEL. UNE SYMBIOSE ORGANIQUE, COMME DEUX NUAGES GÉNÈRENT LA FOUDRE.

Le mouvement perpétuel désigne l'idée d'un mouvement (généralement périodique), au sein d'un système, capable de durer indéfiniment sans apport extérieur d'énergie ou de matière. On sait que si un mouvement perpétuel peut exister, en théorie, sans aucune énergie apportée, il ne peut devenir une source d'énergie. Pour créer de l'énergie, il faudrait qu'un mouvement perpétuel produise également une accélération perpétuelle de son mouvement, ce sans quoi il ne peut être source d'autre énergie que celle de son propre mouvement.



UNE EXPERIENCE TRAVERSÉE PAR
MARION LECLERCQ & DAVID MAMBOUCH

D'APRÈS LES EXPÉRIMENTATIONS DE
ULISES ALVAREZ, LOUIS DULAC,
LAURA FRIGATO, FLORENCE GIRARDON,
AIMÉE LÜGENMUND, MAGUY MARIN,
VALÉRIE MARINESE, LOUISE MARIOTTE,
XAVIER MESTRES, PIERRE PONTVIANNE,
AGNÈS POTIÉ & PHILIPPE VINCENT

RÉFLEXIONS SCÉNOGRAPHIQUES
BENJAMIN LEBRETON

PROPOSITIONS LUMINEUSES
YOANN TIVOLI, FRANCOIS GAURIAUD

PUISSANCE SONORE
RODOLPHE MOREIRA

Projet initié et produit par la Katet compagnie, en coproduction avec la Compagnie Maguy Marin, dans le cadre du Laboratoire artistique de RAMDAM, un centre d'art.